Victory Of Diabolic Racing


 
AccueilPortailPalmarèsTeamCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PARISIEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
babac
Hétéro
Hétéro


Nombre de messages : 17
Age : 107
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: PARISIEN   Jeu 25 Déc - 17:20:56

LE PARISIEN SES CHOUETTE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babac
Hétéro
Hétéro


Nombre de messages : 17
Age : 107
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: PARISIEN   Jeu 25 Déc - 17:22:22

L'enfant, un petit garçon né en septembre 2005, a été admis au service de réanimation de l'établissement en début de soirée. Il a été admis dans l'établissement en fin de matinée pour une angine aggravée. «Il semblerait que ce décès soit lié à une erreur dans l'administration d'un médicament», avait confirmé cette nuit une porte parole de l'AP-HP, précisant qu'«une enquête est ouverte». Il s'agit bien d'une erreur de médicament et non d'une surdose.


La femme, dont l'âge n'a pas été précisé, a été placée en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) chargée de l'enquête par le parquet de Paris. Sa garde à vue a débuté mercredi à 23 heures et il n'est pas possible de dire avant la fin de la journée si elle sera renouvelée, selon une source policière.

«Le Parquet prendra sa décision ce soir», a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Paris était entré à l'hôpital en raison d'une angine aggravée. Il est mort vers 20h45, en raison d'une erreur sur un médicament. Une infirmière serait à l'origine de cette confusion. «Dès les premiers moments, l'infirmière est venue dire à son chef de service qu'il s'agissait d'une erreur», a déclaré ce matin la ministre de la santé Roselyne Bachelot, à l'occasion d'un déplacement à l'hôpital Robert Debré à Paris (XIXe arrondissement).


Selon nos informations, il s'agirait d'une professionnelle pourtant expérimentée qui exerçait sa profession depuis près de 11 ans.

L'assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - qui gère 37 hôpitaux à Paris et en Île-de-France - a annoncé en milieu de matinée qu'elle allait lancer un audit interne pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander une enquête de la Ddass de Paris. «La famille est prise en charge à l'intérieur du service pour les accompagner dans leur grand malheur», a-t-elle précisé.

L'enfant était entré à l'hôpital pour une angine


L'enfant, un petit garçon né en septembre 2005, a été admis au service de réanimation de l'établissement en début de soirée. Il a été admis dans l'établissement en fin de matinée pour une angine aggravée. «Il semblerait que ce décès soit lié à une erreur dans l'administration d'un médicament», avait confirmé cette nuit une porte parole de l'AP-HP, précisant qu'«une enquête est ouverte». Il s'agit bien d'une erreur de médicament et non d'une surdose.


La femme, dont l'âge n'a pas été précisé, a été placée en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) chargée de l'enquête par le parquet de Paris. Sa garde à vue a débuté mercredi à 23 heures et il n'est pas possible de dire avant la fin de la journée si elle sera renouvelée, selon une source policière.

«Le Parquet prendra sa décision ce soir», a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Paris était entré à l'hôpital en raison d'une angine aggravée. Il est mort vers 20h45, en raison d'une erreur sur un médicament. Une infirmière serait à l'origine de cette confusion. «Dès les premiers moments, l'infirmière est venue dire à son chef de service qu'il s'agissait d'une erreur», a déclaré ce matin la ministre de la santé Roselyne Bachelot, à l'occasion d'un déplacement à l'hôpital Robert Debré à Paris (XIXe arrondissement).


Selon nos informations, il s'agirait d'une professionnelle pourtant expérimentée qui exerçait sa profession depuis près de 11 ans.

L'assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - qui gère 37 hôpitaux à Paris et en Île-de-France - a annoncé en milieu de matinée qu'elle allait lancer un audit interne pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander une enquête de la Ddass de Paris. «La famille est prise en charge à l'intérieur du service pour les accompagner dans leur grand malheur», a-t-elle précisé.

L'enfant était entré à l'hôpital pour une angine


L'enfant, un petit garçon né en septembre 2005, a été admis au service de réanimation de l'établissement en début de soirée. Il a été admis dans l'établissement en fin de matinée pour une angine aggravée. «Il semblerait que ce décès soit lié à une erreur dans l'administration d'un médicament», avait confirmé cette nuit une porte parole de l'AP-HP, précisant qu'«une enquête est ouverte». Il s'agit bien d'une erreur de médicament et non d'une surdose.


La femme, dont l'âge n'a pas été précisé, a été placée en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) chargée de l'enquête par le parquet de Paris. Sa garde à vue a débuté mercredi à 23 heures et il n'est pas possible de dire avant la fin de la journée si elle sera renouvelée, selon une source policière.

«Le Parquet prendra sa décision ce soir», a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Paris était entré à l'hôpital en raison d'une angine aggravée. Il est mort vers 20h45, en raison d'une erreur sur un médicament. Une infirmière serait à l'origine de cette confusion. «Dès les premiers moments, l'infirmière est venue dire à son chef de service qu'il s'agissait d'une erreur», a déclaré ce matin la ministre de la santé Roselyne Bachelot, à l'occasion d'un déplacement à l'hôpital Robert Debré à Paris (XIXe arrondissement).


Selon nos informations, il s'agirait d'une professionnelle pourtant expérimentée qui exerçait sa profession depuis près de 11 ans.

L'assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - qui gère 37 hôpitaux à Paris et en Île-de-France - a annoncé en milieu de matinée qu'elle allait lancer un audit interne pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander une enquête de la Ddass de Paris. «La famille est prise en charge à l'intérieur du service pour les accompagner dans leur grand malheur», a-t-elle précisé.

L'enfant était entré à l'hôpital pour une angine


L'enfant, un petit garçon né en septembre 2005, a été admis au service de réanimation de l'établissement en début de soirée. Il a été admis dans l'établissement en fin de matinée pour une angine aggravée. «Il semblerait que ce décès soit lié à une erreur dans l'administration d'un médicament», avait confirmé cette nuit une porte parole de l'AP-HP, précisant qu'«une enquête est ouverte». Il s'agit bien d'une erreur de médicament et non d'une surdose.


La femme, dont l'âge n'a pas été précisé, a été placée en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) chargée de l'enquête par le parquet de Paris. Sa garde à vue a débuté mercredi à 23 heures et il n'est pas possible de dire avant la fin de la journée si elle sera renouvelée, selon une source policière.

«Le Parquet prendra sa décision ce soir», a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Paris était entré à l'hôpital en raison d'une angine aggravée. Il est mort vers 20h45, en raison d'une erreur sur un médicament. Une infirmière serait à l'origine de cette confusion. «Dès les premiers moments, l'infirmière est venue dire à son chef de service qu'il s'agissait d'une erreur», a déclaré ce matin la ministre de la santé Roselyne Bachelot, à l'occasion d'un déplacement à l'hôpital Robert Debré à Paris (XIXe arrondissement).


Selon nos informations, il s'agirait d'une professionnelle pourtant expérimentée qui exerçait sa profession depuis près de 11 ans.

L'assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - qui gère 37 hôpitaux à Paris et en Île-de-France - a annoncé en milieu de matinée qu'elle allait lancer un audit interne pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander une enquête de la Ddass de Paris. «La famille est prise en charge à l'intérieur du service pour les accompagner dans leur grand malheur», a-t-elle précisé.

L'enfant était entré à l'hôpital pour une angine


L'enfant, un petit garçon né en septembre 2005, a été admis au service de réanimation de l'établissement en début de soirée. Il a été admis dans l'établissement en fin de matinée pour une angine aggravée. «Il semblerait que ce décès soit lié à une erreur dans l'administration d'un médicament», avait confirmé cette nuit une porte parole de l'AP-HP, précisant qu'«une enquête est ouverte». Il s'agit bien d'une erreur de médicament et non d'une surdose.


La femme, dont l'âge n'a pas été précisé, a été placée en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) chargée de l'enquête par le parquet de Paris. Sa garde à vue a débuté mercredi à 23 heures et il n'est pas possible de dire avant la fin de la journée si elle sera renouvelée, selon une source policière.

«Le Parquet prendra sa décision ce soir», a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Paris était entré à l'hôpital en raison d'une angine aggravée. Il est mort vers 20h45, en raison d'une erreur sur un médicament. Une infirmière serait à l'origine de cette confusion. «Dès les premiers moments, l'infirmière est venue dire à son chef de service qu'il s'agissait d'une erreur», a déclaré ce matin la ministre de la santé Roselyne Bachelot, à l'occasion d'un déplacement à l'hôpital Robert Debré à Paris (XIXe arrondissement).


Selon nos informations, il s'agirait d'une professionnelle pourtant expérimentée qui exerçait sa profession depuis près de 11 ans.

L'assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - qui gère 37 hôpitaux à Paris et en Île-de-France - a annoncé en milieu de matinée qu'elle allait lancer un audit interne pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander une enquête de la Ddass de Paris. «La famille est prise en charge à l'intérieur du service pour les accompagner dans leur grand malheur», a-t-elle précisé.

L'enfant était entré à l'hôpital pour une angine


L'enfant, un petit garçon né en septembre 2005, a été admis au service de réanimation de l'établissement en début de soirée. Il a été admis dans l'établissement en fin de matinée pour une angine aggravée. «Il semblerait que ce décès soit lié à une erreur dans l'administration d'un médicament», avait confirmé cette nuit une porte parole de l'AP-HP, précisant qu'«une enquête est ouverte». Il s'agit bien d'une erreur de médicament et non d'une surdose.


La femme, dont l'âge n'a pas été précisé, a été placée en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) chargée de l'enquête par le parquet de Paris. Sa garde à vue a débuté mercredi à 23 heures et il n'est pas possible de dire avant la fin de la journée si elle sera renouvelée, selon une source policière.

«Le Parquet prendra sa décision ce soir», a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Paris était entré à l'hôpital en raison d'une angine aggravée. Il est mort vers 20h45, en raison d'une erreur sur un médicament. Une infirmière serait à l'origine de cette confusion. «Dès les premiers moments, l'infirmière est venue dire à son chef de service qu'il s'agissait d'une erreur», a déclaré ce matin la ministre de la santé Roselyne Bachelot, à l'occasion d'un déplacement à l'hôpital Robert Debré à Paris (XIXe arrondissement).


Selon nos informations, il s'agirait d'une professionnelle pourtant expérimentée qui exerçait sa profession depuis près de 11 ans.

L'assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - qui gère 37 hôpitaux à Paris et en Île-de-France - a annoncé en milieu de matinée qu'elle allait lancer un audit interne pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander une enquête de la Ddass de Paris. «La famille est prise en charge à l'intérieur du service pour les accompagner dans leur grand malheur», a-t-elle précisé.

L'enfant était entré à l'hôpital pour une angine


L'enfant, un petit garçon né en septembre 2005, a été admis au service de réanimation de l'établissement en début de soirée. Il a été admis dans l'établissement en fin de matinée pour une angine aggravée. «Il semblerait que ce décès soit lié à une erreur dans l'administration d'un médicament», avait confirmé cette nuit une porte parole de l'AP-HP, précisant qu'«une enquête est ouverte». Il s'agit bien d'une erreur de médicament et non d'une surdose.


La femme, dont l'âge n'a pas été précisé, a été placée en garde à vue dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) chargée de l'enquête par le parquet de Paris. Sa garde à vue a débuté mercredi à 23 heures et il n'est pas possible de dire avant la fin de la journée si elle sera renouvelée, selon une source policière.

«Le Parquet prendra sa décision ce soir», a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Paris était entré à l'hôpital en raison d'une angine aggravée. Il est mort vers 20h45, en raison d'une erreur sur un médicament. Une infirmière serait à l'origine de cette confusion. «Dès les premiers moments, l'infirmière est venue dire à son chef de service qu'il s'agissait d'une erreur», a déclaré ce matin la ministre de la santé Roselyne Bachelot, à l'occasion d'un déplacement à l'hôpital Robert Debré à Paris (XIXe arrondissement).


Selon nos informations, il s'agirait d'une professionnelle pourtant expérimentée qui exerçait sa profession depuis près de 11 ans.

L'assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) - qui gère 37 hôpitaux à Paris et en Île-de-France - a annoncé en milieu de matinée qu'elle allait lancer un audit interne pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué qu'elle allait demander une enquête de l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VoD Martini
Guide des gay
avatar

Nombre de messages : 2707
Age : 25
Localisation : Paris
Login : ratus
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: PARISIEN   Jeu 25 Déc - 17:35:28

ok

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vodteam.bestofforum.com
VoD Elnath
Guide des gay
avatar

Nombre de messages : 2556
Age : 43
Localisation : D.T.C.
Login : elnath
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: PARISIEN   Dim 28 Déc - 21:32:55

T'as appris le copier-coller aujourd'hui ?

Attention, pour ta prochaine leçon achète de la vaseline parce que je vais t'apprendre le bannissement de fofo :dtc:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark
Master gay
Master gay
avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 22
Localisation : Quelque part sur la planète Mars
Login : blork-vador
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: PARISIEN   Lun 29 Déc - 13:44:04

Il a 98 ans et il a réussi a écrire ca Very Happy

Bravo cheers

On l' applaudi ^^

Je decone Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PARISIEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
PARISIEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau parisien
» tour du monde Parisien !! yep yep yep!
» 889 - berliet autobus parisien
» [Sims 3] A la recherche de batîments de type "parisien" [Résolu]
» Le "wargame" historique, vous connaissez ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Victory Of Diabolic Racing :: Archives :: Archives Divers-
Sauter vers: